Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le scandale des burgers à base de viande de lion

Publié par Dav sur 11 Juin 2013, 13:38pm

Catégories : #Santé

  © thinkstock.

La viande de cheval a fait trembler l'Europe, mais aux Etats-Unis, un scandale d'un autre genre a vu le jour avec l'arrivée sur le marché de burgers à base de viande de lion. Les restaurants Taco Fusion les proposent en effet depuis le mois de mai sur leur menu. Un plat qui pourrait bien avoir de terribles conséquences sur la survie de l'espèce.

Si cette commercialisation choque, la vente de viande de lion est pourtant tout à fait légale aux Etats-Unis d'après la Food and drug administration. Ces burgers, qui proviennent soit d'élevages locaux ou sont importés, sont considérés comme de la viande de gibier et tant que l'espèce n'est pas considérée comme menacée, pas de raison de l'interdire, selon The Guardian.

Cependant, si cette viande de lion devenait un succès commercial, on ne peut nier les risques qui pèseraient sur la survie de l'espèce, même si le lion n'est pour le moment pas inscrit sur la liste américaine des espèces en danger.

"Si on commence à considérer cette consommation de viande de lion comme acceptable, la commercialisation va se multiplier, avec les dangers que cela comporte", explique Luke Hunter, président de Panthera, organisation de défense des félins sauvages.

Des inquiétudes qui ne semblent pas tracasser Taco Fusion qui défend ses burgers vendus au prix d'environ 25 euros et qui remportent pour le moment un beau succès malgré de nombreuses réactions de consommateurs scandalisés. Pour l'entreprise, du boeuf, du porc ou du lion, c'est pareil. Et d'ajouter que "si vous n'aimez pas ça, n'en mangez pas!".

 

Par:  

NP le nouveau paradigme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> http://www.youtube.com/watch?v=TrKS6DUzgZc<br /> <br /> <br /> Du lion à la sauce AMOUR!!!  <br />
Répondre
L
<br /> Du bœuf britannique contaminé par la tuberculose exporté en France<br /> <br /> <br /> by nuage1962<br /> <br /> <br /> On dirait que la France (ainsi que la Belgique et les Pays-Bas)a son lot de surprise avec la viande vendu<br /> dans son territoire. On vendrait en toute connaissance de cause de la viande contaminée a la tuberculose provenant de leur voisin Anglais<br /> Nuage<br /> <br /> <br />   <br /> <br /> <br /> Du bœuf britannique contaminé par la tuberculose exporté en France<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Des bovins testés positifs à la tuberculose sont abattus et mis dans le circuit alimentaire dans les<br /> collectivités en Grande-Bretagne ou exportés vers le continent.<br /> <br /> <br /> C'est un rosbif au goût un peu amer que nos<br /> voisins Britanniques exportent chez nous. Selon le Sunday Times<br /> , des<br /> carcasses de viande bovine infectée par le germe de la tuberculose sont abattues dans un abattoir au Royaume-Uni et exportées vers la France, la Belgique et les Pays-Bas. Le journal avait révélé<br /> la semaine dernière que 28.000 bêtes testées positives à la tuberculose étaient offertes à la consommation chaque année.<br /> <br /> <br /> De grandes enseignes comme les supermarchés<br /> Tesco, Sainsbury's, ou Waitrose, ainsi que les chaines McDonald's et Burger King ont refusé de vendre cette viande. Celle-ci<br /> serait écoulée essentiellement dans des cantines scolaires ou les restaurants hospitaliers. Les animaux testés positifs sont retirés des troupeaux afin d'éviter d'autres contaminations,<br /> moyennant une compensation de l'Etat à l'éleveur. Une agence vétérinaire publique (Animal Health and<br /> Veterinary Laboratories Agency) les revend ensuite, en toute connaissance de cause, à un abattoir du Sommerset, filiale du grossiste en viande irlandais ABP UK. Les carcasses sont<br /> exportées sans étiquetage particulier.<br /> <br /> <br /> Risque de transmission faible<br /> <br /> <br /> Les élevages français sont exempts de tuberculose. Le risque de transmission de l'animal<br /> à l'homme est jugé très faible mais pas nul. Le développement de la tuberculose peut prendre des années et il est difficile de remonter à la cause de contamination. Outre la viande, le lait peut être porteur de la bactérie. L'agence de santé du Royaume-Uni a lancé une nouvelle étude pour tenter d'établir l'origine des cas de<br /> contamination récente à la tuberculose.<br /> <br /> <br /> <br /> «C'est surréaliste. Cette pratique devrait être immédiatement arrêtée. Il est bizarre qu'une agence publique soit<br /> impliquée là-dedans. Comme pour le scandale de la viande de cheval, le principe de précaution devrait s'appliquer lorsqu'il s'agit d'alimentation et de santé», a réagi Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne dans le Sunday Times.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Le grossiste ABP reconnaît que «environ dix à vingt animaux sont traités chaque<br /> semaine» et «la viande est exportée sous forme de carcasses à divers clients en Europe continentale».<br /> <br /> <br /> <br /> http://www.lefigaro.fr<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
Y
<br /> J'ai apris avec étonnement qu'il y avait des élevages de lions en afrique du sud, ça m'a stupéfait ! Pour autant, emmener les lions à l'abattoir, c'est pas aussi simple que d'y emmener des porcs<br /> ou des vaches, alors je vois pas bien l'intérêt.<br /> <br /> <br /> Par le passé, il était de coutume, dans certaines tribus d'afrique, de tuer un lion pour devenir un brave. Il est pitoyable de voir qu'aujourd'hui, il suffit de le commander à la caisse d'un<br /> vulgaire restaurant à burger. J'aurais pensé qu'au moins on aurait pu le trouver à la carte d'un grand restaurant pour des client prêt à payer le prix fort pour un menu de roi, mais non, même pas<br /> : juste un burger à la C.. comme une pauvre vieille vache. ça aurait pu être réellement scandaleux si la viande était prélevée sur des animaux sauvages, mais ça n'est pas le cas. Du coup, c'est<br /> juste pathétique.<br />
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents