Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Grenoble, première grande ville européenne à bannir la publicité de ses rues

Publié par David Jarry - Webmaster sur 24 Novembre 2014, 07:17am

Catégories : #Société

Grenoble, première grande ville européenne à bannir la publicité de ses rues

La capitale des Alpes va donc devenir la première grande ville européenne à faire démonter ses panneaux, ses colonnes et ses "sucettes".

Saisissant l’opportunité de la fin de son contrat avec la société JC Decaux, la commune de Grenoble a décidé bannir la publicité de ses rues. La capitale des Alpes va donc devenir la première grande ville européenne à faire démonter ses panneaux, ses colonnes et ses "sucettes". Le but : libérer de l’espace public, développer parallèlement des lieux d’expression citoyenne, et en finir aussi avec un modèle que la municipalité EELV/PG juge « obsolète» et « trop agressif ».
En tout, ce sont 326 panneaux publicitaires qui vont ainsi disparaître de l’espace public grenoblois, soit au total plus de 2 000 m² de publicité en moins dans la ville.
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Nos lieux de vie sont déjà pleins à ras bord de tout un tas de truc et bidules qui servent à rien, alors pas besoin d'en acheter d'autres...!
Que ces "pousse-au-crime-consumériste" enlèvent tous les panneaux publicitaires en France!
On ne veut plus de cette société consumériste, alors ils peuvent fermer leurs magasins de ...rien de bon, car même si on nous donnait à chacun 20.000€ en cash, on préfère maintenant entretenir et réparer ce qu'on a plutôt que de continuer a engraisser ces parasites de la vie humaine!
Une balade en forêt en famille vaudra toujours plus qu'un i-phone ou une tablette ou un écran geant ...qui, en plus, ruinent les yeux et niquent le dos!
Répondre
T
Enfin une bonne initiative !!! Si toutes les villes pouvaient en faire autant, c'est une horreur ces affiches qui pullulent partout. En plus dans une période de crise, nul besoin de pousser les gens à la consommation.
Répondre
G
Bravo, c'est un bon début. Nous allons sortir de cette folie économique, merci pour l'info.
Répondre
É
Ils vont remplacer les 326 panneaux par 326 arbres ?
Répondre
C
vraiment sans interet, il est vrai que la ville de Grenoble peut se pssr de ces revenus car elle n'augmente jamais les impots locaux !
Répondre
C
vraiment sans interet !
Répondre
M
ils ont parfaitement raison , tous ces panneaux publicitaires masquent et sont polluantes pour les yeux
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents